Vente de roses en faveur de la Fondation MAKE-A-WISH

Donate Now

La traditionnelle vente de roses du KGC :

Chaque année depuis bientôt 13 ans, le KGC organise une vente de roses dans plusieurs centres commerciaux du canton de Genève au profit d’une cause prédéterminée.

En 2016, cette vente a eu lieu le samedi 30 avril dans les centres commerciaux de La Praille, M-Parc et Balexert, grâce au concours des membres du club et de bénévoles venus leur donner un coup de main. Les équipes engagées ont réussi à vendre 2’400 magnifiques roses de 80 cm, à la pièce ou sous forme de bouquets, ce qui a permis de réunir une somme de CHF 7’500.- en faveur de la cause défendue.

 

La cause bénéficiaire de la vente de roses 2016 :

En 2016, le KGC a choisi la Fondation Make-A-Wish Suisse comme bénéficiaire de la vente de roses. Créée en 2003, elle réalise les vœux d’enfants de 3 à 18 ans vivant avec une maladie grave pour leur redonner espoir, force et joie.

Make-A-Wish Suisse est affiliée à Make-A-Wish International. Cette organisation existe dans 50 pays, sur 5 continents. Grâce au soutien de 32’000 bénévoles, elle a réalisé plus de 350’000 vœux dans le monde entier depuis 1980. A ce jour, un vœu est réalisé toutes les 21 minutes, quelque part dans le monde

La Fondation, qui est reconnue d’utilité publique en Suisse, ne reçoit pas de fonds publics et doit donc financer ses activités par le biais de manifestations, cadeaux planifiés, dons en nature ou services et contributions individuelles. Elle emploie une petite équipe basée à Nyon et fonctionne pour le surplus grâce au concours d’une cinquantaine de bénévoles ainsi qu’au soutien d’ambassadeurs connus (artistes, sportifs, etc.) et de partenaires.

Make-A-Wish Suisse travaille en étroite collaboration avec les professionnels de la santé de toute la Suisse qui leurs adressent les enfants.

L’objectif est d’améliorer la qualité de vie des enfants et de leur famille en réalisant le vœu qui tient à cœur l’enfant et qui lui permettra de vivre de grands moments de bonheur. Un vœu devenu réalité aide les enfants à se sentir plus forts, plus énergiques, plus disposés et prêts à lutter contre leur condition médicale grave. Pour beaucoup, le vœu marque un tournant dans leur combat contre la maladie. Médecins, infirmières et autres professionnels de la santé le disent, l’expérience du vœu travaille de concert avec la médecine pour que leurs jeunes patients se sentent mieux émotionnellement.

La demande est importante car les parents ont besoin de sortir leur enfant de la routine de la maladie. Les enfants et les familles qui vivent avec la maladie sont extrêmement reconnaissants de pouvoir bénéficier de ce soutien. La valeur thérapeutique des actions menées a par ailleurs été attestée par plusieurs études quantitatives.

La totalité des frais liés à la réalisation d’un vœu est prise en charge par la fondation (déplacement, nourriture, hébergement de l’enfant et de l’entourage, etc.). Le coût moyen d’un vœu est d’environ CHF 5’000.-, mais ce montant peut varier considérablement en fonction du vœu. Grâce à l’aide de prestataires-partenaires (hôtels, compagnies aériennes, transporteurs p.ex.), ce coût peut souvent être réduit de 30 à 50 % par rapport au coût réel de l’opération.

En 2015, Make-A-Wish Suisse a réalisé 63 vœux. Cette année ils ont réalisé plus d’une quarantaine de vœux et travaille actuellement sur une trentaine de voeux pour des enfants domiciliés en Suisse ou au Liechtenstein.

 

Les vœux des enfants :

La vente de roses 2016 a permis de financer spécifiquement deux vœux organisés par Make-A-Wish :

Le Vœu d’Angelo :

Après de longues semaines en attente de l’autorisation de ses médecins, le petit Angelo, 6 ans, est parti à la fin du mois de septembre 2016 dans un pays du sud de l’Europe pour nager avec des vrais dauphins ! Angelo prenait l’avion pour la première fois. Accompagné de son frère et de sa maman, il a séjourné dans un hôtel possédant un enclos avec des crocodiles et alligators. Il a même nourri une raie, en prélude à la grande journée qui allait lui permettre de réaliser son rêve. Après avoir assisté à un spectacle, il s’est glissé dans l’eau avec un des entraineurs qui lui a montré comment nager avec un dauphin en se plaçant sur lui. Il a aussi appris comment jouer avec les dauphins, leur demander d’attraper des cerceaux et nager sur le dos. Ces moments passés avec les dauphins ont rendu le petit Angelo fou de bonheur et laisseront, à l’enfant et à sa famille, des souvenirs marquants.

 

Le Vœu d’Elodie :

Elodie, bientôt 16 ans, rêvait de visiter la Cité du Cinéma à Paris, étant passionnée par tout ce qui touche au septième art. Elle voulait de tout cœur connaître tous les différents métiers et se faire expliquer les secrets de la fabrication des décors. En juin 2016, elle a pu réaliser ce rêve ! Elle a aussi pu s’asseoir dans la voiture de « Jurassic Park », puis dans le vaisseau du « Cinquième Elément ». Elle a découvert la grande salle où sont stockés tous les costumes et en a même essayé quelques-uns. La visite du plateau de tournage du prochain film de Luc Besson restera un grand moment pour Elodie. Ce fut une expérience magique et inoubliable.

 

Site internet de la Fondation Make-A-Wish : www.makeawish.ch

 

PH/10.01.2017